Rencontre 08 Juin Quimper : pour un nouvel avenir de la Bretagne

Rencontre 08 Juin Quimper : pour un nouvel avenir de la Bretagne

Et si l’avenir de la Bretagne pouvait être différent ?

D’abord la Bretagne a besoin de retrouver des potentialités heureuses. C’est-à-dire l’espérance de construire une société prospère, solidaire et apaisée. A cet égard,  il lui faut un projet qui met l’homme au cœur de ses préoccupations. En proposant un équilibre entre les domaines économiques, sociaux et culturels. Car dans une société pénétrée par le numérique, la structure même de nos institutions et de nos organisations est ébranlée. Ainsi il naît une  impérative nécessité de métamorphoser le fonctionnement du  pouvoir.

Nous  portons l’idée de la responsabilité locale développée et assumée.

Lire la suite

Élections législat’Yves Quimper Finistère – Option Bretagne

Élections législat’Yves Quimper Finistère – Option Bretagne

La lettre de mission du député « option Bretagne »

Un député « option Bretagne » n’aura de cesse de se fixer « la Bretagne comme projet ». Au-delà des idéologies politiciennes (comme dans l’esprit du CELIB). Et de proposer, sur la base de ces principes, des actions concrètes (prises parmi les 21 axes), comme :

– L’emploi est évidemment la base de la présence, des échanges, de la vie sociale. Créer de l’emploi, c’est créer des entreprises. Il s’agit donc de mettre tout en œuvre pour favoriser la naissance, le développement et la transmission des entreprises. La Bretagne doit devenir la terre promise des entrepreneurs de demain.

Lire la suite

Élections législat’Yves Quimper Finistère – Édito 1

Élections législat’Yves Quimper Finistère – Édito 1

Bretagnez-vous les 11 et 18 Juin aux Législat’Yves.

Hervé SÉRIEYX dans « la Métamorphose bretonne » résume bien notre pensée. « Ce n’est plus d’un Etat-coupole dont nous avons besoin mais c’est  d’un Etat-corolle qu’il nous faut ».
Tous les candidats aux élections législatives se réclament du territoire, des initiatives locales, veulent se libérer des clivages traditionnels, libérer les énergies et c’est bien naturel, presque banal. Seulement le lendemain des annonces bienveillantes, rien ne se passe.

Notre mouvement, lui, possède une devise simple : mieux « vivre, travailler et décider en Bretagne ».

Nous avons aussi un principe premier qui est « mon pays avant mon parti », grande différence essentielle avec les autres organisations. Nous ne sommes pas assujettis à des directives partisanes et parisiennes. La défense de l’intérêt supérieur de la Bretagne est à ce prix,  celle d’un circuit court politique. Nous avons besoin d’un État qui libère les talents des Régions et nous en avons de multiples dans tous les domaines, d’un Etat qui favorise l’émergence d’un développement spécifique.
La pierre angulaire : décider dans une Assemblée de Bretagne.

Lire la suite

Le débat qui oublie les régions et la Bretagne

Le débat qui oublie les régions et la Bretagne

Le débat des candidats à la présidentielle nous laisse vraiment sur notre faim.

D’autant plus que nous savons que notre vie dépend d’une véritable vision d’avenir pour nos territoires. Vide sidéral aussi sur un  plan agricole ambitieux, sur l’industrie et sur la transition énergétique…
Nous savions que Marine LE PEN souhaite faire disparaître les régions. Et nous n’avions évidemment aucun regard de ce côté là.
Alors nous aurions pu espérer qu’Emmanuel MACRON, chantre d’une Europe plus forte, fasse un signe vers une régionalisation renforcée. Mais pas un mot sur le sujet. Nous comprenons bien que tous les candidats parisiens ne voient pas les régions comme nouveau socle démocratique, économique, culturel et social. Lire la suite

Prélèvement à la source : halte au choc de complexification !

Prélèvement à la source : halte au choc de complexification !

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.

Cette idée semblait une bonne idée mais, comme trop souvent dans notre pays, la bonne intention est plombée par la méconnaissance du terrain, du bon sens et de la réalité quotidienne, une fois de plus.
Ce qui est annoncé comme une simplification devient en réalité une complexification.
Tout comme l’exemple du CICE, Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi, venant atténuer à postériori les charges sociales sur les salaires. Alors que nous aurions pu tout simplement baisser directement le taux des charges sociales.
L’impôt sur le revenu en France est fondé sur la notion de foyer fiscal. En conséquence, la mise en œuvre du prélèvement aurait dû être précédée par une réforme fiscale. Souvent annoncée et attendue – cf Jean Marc AYRAULT – et jamais entamée.

Lire la suite