Défendre notre souveraineté alimentaire.

Défendre notre souveraineté alimentaire.

Conserver son indépendance alimentaire.

Derrière  la devise de notre mouvement, « vivre, travailler et décider en Bretagne » se tissent des principes premiers.
Il s’agit d’assurer aux Bretons et Bretonnes le meilleur accès possible aux besoins primaires. Et celui de l’alimentation est naturellement fondamental. La Bretagne agricole est une des régions les plus dynamiques et performantes d’Europe. Néanmoins, les agriculteurs sont frappés par une lourde crise économique à laquelle s’ajoute une remise en cause des pratiques et des modèles. Les consommateurs, plus sensibles au niveau de leur alimentation qu’ils associent  à leur santé, plus conscients des impacts environnementaux exigent de la qualité et de la transparence.
Vidéo Souveraineté alimentaire.

Le chantier est donc ouvert.

Car il s’agit de recréer un lien de confiance entre ceux qui produisent et ceux qui consomment. Puisque le développement de cette « économie relationnelle » ne peut évidemment se concevoir qu’à l’échelle d’un territoire. Plus agile qu’un état centralisé. Assurer la souveraineté alimentaire en Bretagne,  doit être une responsabilité première. Car cela signifie « ne pas se mettre en dépendance, avoir le choix des produits,  en maitriser la qualité  et la distribution ». L’agriculteur n’est pas un entrepreneur comme les autres. Parce qu’il travaille le vivant, il nourrit ses voisins. En outre, il prend soin de la terre pour prendre soin de l’autre, de l’animal, du Citoyen, du consommateur. L’agro-écologie paysanne est une des voies de raison et d’équilibre pour prendre soin de la Terre et des hommes. Parce qu’elle allie les savoir faire ancestraux aux dernières connaissances scientifiques. Également parce qu’elle recherche l’économie des énergies fossiles et des engrais azotés. Enfin parce qu’elle limite l’usage des pesticides et des antibiotiques, tout en favorisant la biodiversité.l

Une agriculture à la bonne taille pour renouer avec la confiance et la société.

Cela étant, il  ne s’agit pas pour nous d’opposer des  modèles et des idéologies. Nous devons ensemble ouvrir les nouvelles voies intelligentes et pertinentes qui permettront d’atteindre les objectifs les plus satisfaisants au niveau économique, social et environnemental sur notre territoire. Cela est toujours difficile et nous croyons à la « biodiversité » des solutions.
La Bretagne réunit toutes les qualités pour faire émerger une agriculture novatrice dans un esprit collectif constructif.

Yves BRUN, candidat « Oui la Bretagne » soutiendra toutes les initiatives qui permettront la promotion d’une agriculture citoyenne, respectueuse de l’environnement dans laquelle l’agriculteur retrouvera toute sa dignité aux yeux d’une société qu’il nourrit.
Yves BRUN
Candidat  OUI LA BRETAGNE aux élections législatives sur la circonscription de Quimper.
Retrouvez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter.