Élections législat’Yves Quimper Finistère – Édito 1

Élections législat’Yves Quimper Finistère – Édito 1

Bretagnez-vous les 11 et 18 Juin aux Législat’Yves.

Hervé SÉRIEYX dans « la Métamorphose bretonne » résume bien notre pensée. « Ce n’est plus d’un Etat-coupole dont nous avons besoin mais c’est  d’un Etat-corolle qu’il nous faut ».
Tous les candidats aux élections législatives se réclament du territoire, des initiatives locales, veulent se libérer des clivages traditionnels, libérer les énergies et c’est bien naturel, presque banal. Seulement le lendemain des annonces bienveillantes, rien ne se passe.

Notre mouvement, lui, possède une devise simple : mieux « vivre, travailler et décider en Bretagne ».

Nous avons aussi un principe premier qui est « mon pays avant mon parti », grande différence essentielle avec les autres organisations. Nous ne sommes pas assujettis à des directives partisanes et parisiennes. La défense de l’intérêt supérieur de la Bretagne est à ce prix,  celle d’un circuit court politique. Nous avons besoin d’un État qui libère les talents des Régions et nous en avons de multiples dans tous les domaines, d’un Etat qui favorise l’émergence d’un développement spécifique.
La pierre angulaire : décider dans une Assemblée de Bretagne.


Pour cela, seule une « Assemblée de Bretagne » comme il existe dans  de nombreux pays européens permettra le désenclavement politique de la Bretagne. Qui mieux que nous peut décider pour nous-mêmes ? Cette assemblée dotée de pouvoirs législatifs et financiers sera la pierre angulaire de la Bretagne de demain. Pour nous, cette question passe avant tout autre débat  car elle permet de tenir les clefs de notre maison.

Une philosophie politique : la personne au cœur de la société.

Après ce point fondamental, notre philosophie politique est la suivante en synthèse :

La primauté de la personne.

D’abord son respect et son développement. Ainsi que la mise en valeur de ses capacités. En outre, cela se traduit par une politique humaniste qui recherche toutes les voies possibles dans son développement culturel et dans sa participation à la société.

La Bretagne est le territoire à la bonne taille,

Où peut se développer une société conviviale, respectueuse de la personne et de son environnement. Car c’est pour cela que la société bretonne doit obtenir, conformément au principe de subsidiarité prôné par l’Union Européenne, le droit de gérer ses propres politiques en matière économique, sociale et culturelle. D’ailleurs, cela améliorera la gestion désastreuse des fonds publics centralisée (40 ans de déficit public !) et sera source d’économie au bénéfice du bien commun.

Prendre soin de l’interdépendance entre les personnes.

Aussi entre les entreprises, entre les communautés. Également interdépendance avec l’environnement. Car cette interdépendance est le fondement même du tissu social, du tissu économique et écrit le texte du savoir vivre ensemble. Parce que cette économie relationnelle se fonde sur la production et l’échange de relations authentiques avant  l’économie matérielle.

L’entreprise n’est pas une marchandise.

Parce qu’elle est une véritable unité sociale en action sur le territoire et non pas un objet financier, objet de prédation. Nous nous opposons à la financiarisation de l’économie et préconisons une meilleure répartition de la valeur ajoutée.

La Bretagne doit rester une région productive.

Aucun pays ne peut se développer ou même rester avancé sans base productive. La redistribution des richesses passe par la production première des richesses.

La Bretagne doit avoir la capacité de se réapproprier son futur.

La réussite sociale et économique dépendra de la solidarité entre les membres de  notre communauté ouverte et de sa capacité à maintenir cette conviction d’appartenance qui tisse tous les liens.

Yves BRUN
Candidat OUI LA BRETAGNE aux élections législat’Yves sur la circonscription de Quimper.

Retrouvez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter.