Désertification des services publics en zone rurale

Désertification des services publics en zone rurale

Oui aux services publics de proximité

Ainsi début juin, le bureau de Poste de la commune de Pluguffan sera supprimé. Évidemment au préjudice des pluguffanais. Ce bureau de Poste sera remplacé par un simple relais postal dans un commerce. Parce que la Poste applique une stratégie purement financière, en se débarrassant de ses locaux et de ses personnels. Faut-il rappeler que le but d’un bureau de Poste n’est pas strictement commercial. Mais doit également satisfaire aux besoins de la population.
La municipalité de Pluguffan s’est empressée de faire voter au conseil municipal le remplacement du bureau de Poste par ledit relais postal. Sans même utiliser les deux mois de délai pour étudier le dossier et prendre l’avis des habitants. Nous ne pouvons que condamner ce déni de démocratie. Et rappeler notre attachement à la consultation des populations concernées, pour une meilleure adéquation aux besoins des usagers.

 

Cette situation n’est malheureusement pas isolée.

Elle  vient s’ajouter à la longue liste des fermetures des services publics en zone rurale (bureaux de Poste, écoles, crèches, trésoreries,…), accélérant la désertification de certains territoires bretons. L’antienne financière commande de réduire, supprimer, concentrer, fusionner les services publics, au mépris des personnes bénéficiaires de ces services. La célèbre phrase de Félicité de Lamennais “La centralisation, c’est l’apoplexie au centre, la paralysie aux extrémités” trouve une nouvelle et regrettable résonnance dans la loi NOTRe du 7 août 2015 – portant nouvelle organisation territoriale de la République – qui accélère la métropolisation et … la désertification !
Donc aux grandes métropoles la concentration des services, notamment publics. Et aux zones rurales le souvenir d’une vie collective !

Oui la Bretagne propose.

Afin de réduire les fractures territoriales, Oui la Bretagne propose de réorienter les investissements publics. En particulier vers les territoires en difficulté et d’y maintenir des services publics de qualité et de proximité. Couplé à une politique de développement de l’emploi local, ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons lutter contre l’exode de la jeunesse de ces territoires et garantir la pérennité de la qualité de vie des personnes y habitant.
Les Bretonnes et les Bretons doivent exiger un aménagement territorial harmonieux de l’espace Bretagne, dans lequel doivent s’insérer des services publics de proximité.

Yves BRUN, candidat « Oui la Bretagne » affirme l’importance du maintien des services publics de proximité en zone rurale et soutiendra toutes les initiatives qui permettront de maintenir la qualité de vie des habitants des communes rurales.
Yves BRUN
Candidat  OUI LA BRETAGNE
aux élections législatives sur la circonscription de Quimper – Première circonscription du Finistère.
Bretagnez-vous sur Facebook, Twitter et Instagram.