Le débat qui oublie les régions et la Bretagne

Le débat qui oublie les régions et la Bretagne

Le débat des candidats à la présidentielle nous laisse vraiment sur notre faim.

D’autant plus que nous savons que notre vie dépend d’une véritable vision d’avenir pour nos territoires. Vide sidéral aussi sur un  plan agricole ambitieux, sur l’industrie et sur la transition énergétique…
Nous savions que Marine LE PEN souhaite faire disparaître les régions. Et nous n’avions évidemment aucun regard de ce côté là.
Alors nous aurions pu espérer qu’Emmanuel MACRON, chantre d’une Europe plus forte, fasse un signe vers une régionalisation renforcée. Mais pas un mot sur le sujet. Nous comprenons bien que tous les candidats parisiens ne voient pas les régions comme nouveau socle démocratique, économique, culturel et social.

Nous avons en face de nous des candidats hors sol.

Pourtant, si nous soutenons l’idée d’une nouvelle Europe aux pouvoirs démocratiques et harmonisés en matière législative, cela passera inévitablement par le renforcement des pouvoirs des régions comme cela est déjà établi dans d’autres pays européens. La Bretagne est une unité culturelle, sociale et économique. Une Bretagne plus forte verrait sa visibilité renforcée dans le grand ensemble européen et favorisera la libération des énergies et de la créativité des Bretons. Nous sommes convaincus que son avenir s’inscrira dans ce sens et vers la mise en place d’une véritable Assemblée de Bretagne dans la continuation de la loi de décentralisation du 2 mars 1982.
La Bretagne a tous les atouts pour cette expérimentation.

Yves BRUN, candidat « Oui la Bretagne » portera cette idée avec ténacité dans un esprit de convergence pour l’intérêt supérieur de la Bretagne.

Yves BRUN
Marité POULAIN, suppléante
Candidat  OUI LA BRETAGNE
aux élections législatives sur la circonscription de Quimper

Rejoignez-nous sur Facebook, sur Twitter et Instagram.